RV avec Akrame

Le Chef Akrame est membre du conseil d'orientation de la fondation photo4food. Dis directement et simplement, il est notre Chef attitré ! C'est lui qui sera aux fourneaux pour monter nos indispensables diners de charité. Merci Akrame pour ton soutien et ta générosité.


Akrame photographié par Olivier Goy


Comme il est très difficile de parler d'un ami, on se permet ici de reprendre le portrait dressé par Matthieu Stefani, l'excellent présentateur du podcast Generation Do It Yourself. Et on vous indique au passage le lien vers l'interview d'Akrame.


"Akrame Benallal est une leçon de vie à lui tout seul.


Le type qui dit merci à la vie alors qu’il a été abandonné par son père à 11 ans. Merci à la France qu’il aime plus que tout, pour la solidarité qui y règne et qui lui a permis de se nourrir grâce aux Restos du coeur.


Avant de débarquer dans l’Hexagone à 13 ans, Akrame a quitté l’école pour faire les marchés d’Alger et contribuer à la survie de la famille, alors que sa mère vendait tous les meubles de la maison.


Il est parti de loin, de très loin, mais son trip, quand il est revenu près de Tours, c’était la cuisine. Il a commencé à Molineuf alors qu’il était ado, pour finir par avoir son propre resto deux étoiles rue Lauriston à Paris.


“Quand on ne réussit pas quelque chose, ça ne veut pas dire qu’on a échoué. L’important, c’est d’apprendre.”

Mais entre temps, il a bûché chez El Bulli, à l’époque le meilleur resto du monde, il a déposé le bilan de sa première table, il a fermé son restaurant deux étoiles pour ouvrir plus grand, et il n’a jamais abandonné.


J’écoute des podcasts depuis des années, j’en ai enregistré plus de 75 moi même, et là je dois vous dire qu’Akrame qui, partant de rien est devenu chef à 25 ans, m’a sérieusement secoué. Il est la raison même pour laquelle j’ai lancé Génération Do It Yourself.


Il y a des gens qui se plaignent et se morfondent, et il y a des gens qui ne lâchent rien.


“A 13 ans, et pendant 2 ans, je me levais à 6h, je faisais 3 kilomètres à pieds pour faire du stop et arriver à l’avance au boulot.”

En terme de résilience, de motivation et d’ambition, Akrame nous met à l’amende avec le sourire, sans prétention, sans haine et sans scrupules."


Texte rédigé par Matthieu Stefani, GDIY


Inscrivez-vous pour être informé des prochaines expositions et recevoir des invitations aux vernissages

  • Instagram - Fondation Photo4Food

Suivez-nous sur Instagram @photo4foodfondation

© 2019 - la fondation Photo & Partage (Photo4Food) - 23 quai de Conti - 75006 Paris

info@fondationphoto4food.com

mentions légales

fondation abritée par l'Institut de France

logo institut de france - 1_edited.jpg