• ozioljulie

Carline Bourdelas rejoint la fondation

Bienvenue et merci !


Carline a une fascination particulière pour le temps.

La photographie s’impose tout naturellement à elle, magie d’un instant qui ne reviendra jamais, mais qui subitement devient éternel. Le temps s’arrête, l’instant est fixé sur la pellicule.


Carline vit aujourd’hui à Neuilly. Elle a étudié, tout d’abord le droit et la communication, tout en prenant des cours du soir aux Beaux-Arts d’Orléans. Après ses études, elle décide de s’établir à Paris où, grâce à de belles rencontres, elle va découvrir le monde de la photo.

Depuis l’adolescence, Carline Bourdelas réalise une collection de photographies avec un vieil argentique acheté dans une foire.

Elle réalise le plus souvent des photos de rues, volées. Des scènes du quotidien où elle réveille l’étrangeté des choses et des objets, celle des personnes qu’elle croise. Elle pose surtout son regard sur ceux qui lui inspirent une grande tristesse, les oubliés du monde, ceux dont l’avenir a vacillé. Aujourd’hui ses photos, souvent en noir et blanc, se veulent être un focus sur l’identité féminine.

Son travail mène à une réflexion sur la place de la femme et à sa représentation dans la société.

Elle observe la condition et le rôle assigné à la femme en créant des images étranges, presque irréelles.

C’est à travers l’histoire que Carline cherche à comprendre pourquoi la femme a cédé la place dans laquelle elle était l’égale de l’homme pour une place où elle a été privée de ses droits, regrettant ce lointain passé où la femme était toute puissante.

Les influences de son travail se réfèrent à l’imagerie des contes de fées, des tableaux de la Renaissance, à l’imagerie cinématographique. Elle utilise le fantastique, la magie, pour marquer l’impression de ce règne qui s’est éteint, la fin de ce monde mixte égalitaire.

L’actualité de Carline nous emmène directement sur un projet artistique autour de ce sujet. L'artiste a choisi de participer à une Masterclass de Diana Lui qui l’accompagnera sur ce thème... Diana, l’humaniste, qui partage si généreusement sa vision du monde...

La première partie de ce travail est un focus sur le matriarcat autour de la grande déesse mère de la terre et puissance absolue, et sur cette période durant laquelle le féminin est sacré, jusqu’à la chute de la déesse. Le second chapitre se construira sur le postulat de la supériorité du mâle.

Grâce à cette collaboration, Carline a aussi pu participer un superbe projet: un livre collectif, initié par Diana Lui.

Celle-ci enseigne depuis 15 ans la photographie au sein d’institutions culturelles et de festivals internationaux.

La vitalité, l’énergie, la puissance et la sagesse de Diana Lui doivent être saluées.

La Masterclass qu'elle a orchestrée et qui a réuni des photographes aux parcours très différents, tous animés par l’envie d’apprendre et de s’exprimer a généré une émulation exceptionnelle.

Le groupe fonctionnant dans un mode de partage et de confiance, les travaux des uns ont inspiré les autres, et c’est grâce à cela et à la confiance absolue de Diana, que chacun a réussi à participer et à donner vie à ce projet de livre collectif.


Vous pouvez suivre Carline sur Instagram @carlinebourdelas Pour mémoire, les photographies de Carline sont à vendre et le prix de vente servira à payer des repas.

N’hésitez pas à nos interroger sur les prix et les formats.